Technologies 3D numériques dans un cabinet dentaire

Vous ne le savez peut être pas mais les dentistes et les prothésistes dentaires étaient parmi les premières professions à utiliser les technologies d’imagerie et d’impression 3D en routine dans leur travail. On pourrait même dire que si l’industrie de l’imprimante 3D s’est autant développée après 2015, c’est grâce aux dentistes qui étaient les premiers à pouvoir investir dans ce type de technologie alors qu’elle était loin d’être abordable en 2010.

Ce sont surtout les grandes cliniques dentaires modernes et leurs laboratoires dentaires qui utilisent ces techniques afin de fabriquer des prothèses dentaires sur mesure avec grande précision. Les technologies 3D numériques sont venues remplacer le travail manuel qui rendait possible certaines erreurs et donc la nécessité de faire des allers-retours entre le dentiste et le prothésiste dentaire.

À l’instar des imprimantes 3D, ces nouvelles techniques ont ouvert la voie à d’autres innovations qui seront probablement aussi accessible au grand public dans les prochaines années et qui feront le bonheur des techno-geeks.

Conception de dent assistée par ordinateur

La CAO (conception assistée par ordinateur) permet de fabriquer des dents artificielles avec une grande précision et rapidité. L’intérêt d’un laboratoire dentaire dans ce genre de technique est de réduire la quantité de travail manuel et donc le coût de la main d’œuvre.

dents en 3D

Le prothésiste dentaire va utiliser des logiciels de CAO afin de concevoir une dent artificielle en 3D sur son ordinateur. Cette dent sera alors fabriquée par des machines à commande numérique (CNC) selon 2 méthodes :

  • La première méthode consiste à tailler directement la dent dans un bloc de Zircone ou de métal par retrait de matière (subtractive manufacturing),
  • La seconde méthode consiste à imprimer un modèle de la dent en polymère avec une imprimante 3D, puis à utiliser des techniques d’orfèvrerie pour couler du métal à la place de cette dent qui est ensuite recouverte de céramique.

Evidemment afin de pouvoir dessiner la nouvelle dent, le prothésiste dentaire a besoin d’un modèle 3D de la bouche concernée afin d’y dessiner la dent en prenant en compte les dents voisines et opposées. Auparavant on utilisait une sorte de pâte appliquée directement dans votre bouche qui durcissait en quelques minutes, mais actuellement, dans les cliniques dentaires les plus modernes, on utilise un scanner 3D.

Scanner buccal 3D

Le scanner buccal consiste en une caméra, parfois sans fil, qu’on passe dans la bouche. La caméra prend instantanément des images qui se superposent et affichent une reconstitution de votre bouche 3D à l’écran. Avec ce mapping, on obtient alors un modèle 3D de l’intérieur de votre bouche en 2 minutes.

Non seulement, c’est très rapide, mais aussi extrêmement précis. Le niveau de précision atteint quelques centièmes de millimètres. De plus, ce modèle numérique est directement envoyé au laboratoire dentaire. Pas besoin de prendre l’empreinte dentaire et d’y couler du plâtre pour créer un modèle avec une perte de précision à chaque étape.

Le scanner dentaire tomographique

Cet autre type de scanner est utilisé dans le cadre de la pose d’implants dentaires. Il fonctionne avec des rayons X et c’est l’équivalent 3D de la radiographie dentaire panoramique. On obtient alors un modèle 3D de votre mâchoire ou du crâne complet.

Ce genre de technologie est très utile au stomatologue pour planifier l’intervention chirurgicale pour des implants dentaires. Le chirurgien peut alors savoir à l’avance comment il placera ses implants dans la mâchoire avant même d’avoir fait la moindre incision.

D’ailleurs dans certains cas, cette technique permet même d’éviter les incisions, puisqu’avec l’imprimante 3D on peut fabriquer un gabarit sur mesure qui va guider le chirurgien dans son intervention. Il n’a plus besoin de couper la gencive pour voir l’os de la mâchoire, il perce directement un trou à l’endroit défini par le gabarit et insère l’implant dentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *